une autre vie...

Publié le par ANGELINE

Il aimait, le soir quand il rentrait de son travail, s'installer devant une tasse de café assis sur le canapé défoncé du salon.
Il ne pensait à rien, profitait de son café fumant en laissant passer les aiguilles du temps qui cliquetaient au dessus de sa tête.
Un léger bruit de pattes une légère présence se glissa près de lui douce, caline. Une jolie chatte grise angora se lova contre lui en lui donnant des coups de tête pour lui montrer sa présence.

Il posa son café laissa cette féline s'installer sur ses genoux et doucement tendrement passa sa main sur son doux pelage. Elle ronronna de plaisir.
Elle n'avais pas l'intention de bouger mais elle savait que dans peu de temps il repartirait à d'autres occupations dont elle ne faisait pas partie alors elle profitait de sa présence et semblait en redemander sans cesse. Dès qu'elle avait l'impression que ces mains caressaient sans tendresse elle lui rappelait d'un miaulement qu'elle était bien là n'avait pas l'intention d'être touché sans intention.
Alors il continuait à y mettre une intention de douceur et de tendresse.
Elle aimait cette homme. Elle l'avait choisi. Elle était perdue et il l'avait trouvé. Elle cherchait un endroit où être bien alors elle regardait dans les maisons les gens vivrent. Un jour elle le vit. Seul, inquiet, très mince trop peut-être. Elle avait eu l'impression qu'il aurait besoin d'elle, elle serait une chatte utile.

Elle est venue plusieurs fois avant qu'il ne l'a remarque. Elle sétait faite jolie, faisait des vocalises et s'évertuait à rendre son pelage brillant et doux de son agile langue.

Elle le trouvait triste parfois et aurait voulu le cajoler, lui faire du bien, elle l'aimait déjà avant qu'il ne l'a voit.

Un jour, il vit cette jolie tigresse à travers la vitre. Elle posait et le regardait avec douceur et envie. Il l'a trouva très jolie. Ces yeux bleus gris son pelage assorti et son miaulement aigu et fin lui firent ouvrir la porte-fenêtre. Il l'a fit entré et elle telle une reine passa devant lui sa queue angora dréssée comme un drapeau après la réussite d'une bataille.

"tiens on dirait une aristo chatte !! se dit-il " Les souvenirs de ce dessin animé lui revinrent en mémoire. Il avait aimé la musique, les dessins et les chats s'aimant sous la lune.

Elle s'installa sur le canapé défoncé et attendit qu'il vienne la voir. Il ne se fit pas prier et vint la caresser un instant.
Il regarda si ellle avait un collier mais non.. elle n'était peut être à personne.

Depuis ils vivaient tous les deux par intermittence. Il n'était pas toujours là alors elle partait ailleurs. Où il ne le savait pas mais il savait qu'elle revenait toujours dès son retour. Il l'attendait et quand il buvait son café la coquine arrivait et se lovait contre lui.

Elle n'était pas embarrassante, elle savait bien qu'il fallait etre comme ça pour qu'il l'aime toujours alors elle s'etait dit qu'elle ne serait là que s'il etait disposé à faire une pause.

Pourtant ces caresses sa tendresse lui manquait mais la vie c'est comme ça ! Elle était aussi indépendante elle n'aurait pas voulu ne pas avoir de moments de liberté, rester enfermer à l'attendre, mais ses plus doux moments étaient avec lui et lui seul.

Quand elle ne le voyait pas depuis longtemps elle ne mangeait plus beaucoup il était sa raison de vivre plus qu'elle ne le croyait et lui avait besoin qu'elle soit là quand il rentrait.

Il lui confiait des tas de choses qu'il n'aurait dite à personne. Vous pensez bien confier des secrets à une chatte tigrée c'est pas banal . Les secrets sont très bien gardés et semblent moins lourds pour celui qui les donne à l'autre.

Elle aurait aimé rencontrer une fée qui la métamorphose en femme car elle savait tout de lui : ses goût en matière de femme, de vie. Elle aurait pu se coller exactement à ses souhaits. Elle connaissait tout de lui.

Déjà qu'elle pensait avoir été une femme avant d'être une chatte. Elle pensait souvent comme une femme. Mais est ce possible ? et lui avait il été un chat...
C'est peut être du à ça cette complicité entre eux

En tout cas, tous les deux étaient doux et caressants. ils aimaient la tendresse, la délicatesse, ... le silence les regards
ensemble ils étaient bien, une complicité sans parole, des regards amusés parfois, des sommeils partages quand l'un s'endormait sur le canapé et que l'autre gardait son sommeil en ronronnant.

Ils allaient très bien ensemble.

Mais ce n'etait qu'un homme et ce n'était qu'une chatte ! un jour ils seraitent séparés .. par une femme... la vie.. la mort..
la distance... un jour il partirait , un jour une femme serait dans sa vie allergique aux chats, ...

mais pour l'instant il termina de boire son café, sa tigresse lovée contre lui, ils sont bien tous les deux seuls .




Publié dans HISTOIRES COURTES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

angeline 28/07/2009 00:54

je vous remercie tous les deux d'être passer ici je viens d'aller voir le site de christ'l mais j'arrive pas a trouver ou tu mets les comsen tout cas j'ai passé un bon moment a ruptmerci a vous deux d'avoir penser a moi pour cette fete de la musiquebisousangeline

Christ'L 27/07/2009 23:27

je pense que cela pourrait etre une chanson de Christ'l tres ambigu et chaud ..!!!bises MIMI

Christ'L 27/07/2009 22:50

ron ron rrrronnnn rouuuurrrrou je suis la chatte angora au pelage roux rrrrrrrooooouuuuuubisou ma mimi jejele libertin et christ'l